Entreprise de terroir

Une coopérative locale et non-délocalisée

La CoBT est une société coopérative belge, détenue principalement par ses fournisseurs de matière première (les betteraviers), dont l’outil de production est la terre de leurs exploitations agricoles. Elle est donc non-délocalisable. Pour être viable, une sucrerie doit être implantée au cœur de sa région d’approvisionnement.

Une culture bien adaptée à notre terroir

Connue des Européens pour ses qualités alimentaires depuis plusieurs siècles, la betterave sucrière est une plante très bien adaptée au terroir belge. Le développement de sa culture a permis à l’Europe d’atteindre l’autosuffisance en saccharose.

Les terres limoneuses et le climat tempéré d’influence océanique qui caractérisent la Belgique offrent un terroir d’exception pour la betterave sucrière. La Belgique est chaque année dans le top trois des meilleurs rendements betteraviers et sucriers en Europe. Jusqu’à présent, alors que les rendements d’autres régions d’Europe peuvent être affectés par les effets des changements climatiques, les rendements restent élevés et constants en Belgique.

Des produits locaux et naturels

Le sucre est synthétisé par la betterave par fixation du carbone atmosphérique via la photosynthèse. Un hectare de betteraves fixe environ 40 t de CO2. Le sucre est extrait de la betterave par osmose, qui est un procédé physique simple. Il n’y a pas de transformation chimique, contrairement à la plupart des édulcorants.

En plus de la production « conventionnelle », la CoBT se prépare à produire du sucre répondant au cahier de charges de l’agriculture biologique.

La CoBT cible avant tout un marché local, c’est-à-dire des clients situés dans un rayon d’environ 300 km autour de Seneffe.

La pulpe (chair de la betterave) est le principal coproduit de l’industrie de la betterave sucrière. Elle est valorisée localement sous forme d’aliment pour le bétail des coopérateurs et autres agriculteurs intéressés.